X

Informations techniques Vidéosurveillance : quels besoins en matière de stockage ?

Les flux vidéo continus (24/24h, 7/7j) étant la caractéristique principale des systèmes numériques de vidéosurveillance, la capacité de stockage des disques doit être suffisante pour remplir trois fonctions vidéo essentielles : quantité, qualité et archivage.

Vidéosurveillance : quels besoins en matière de stockage ?

Introduction

Alors que les systèmes numériques de vidéosurveillance proposent un choix considérable en comparaison de leurs ancêtres analogiques, leur conception et leur déploiement doivent encore être optimisés afin de garantir une rentabilité maximale. Parmi les divers critères ayant un impact sur le prix des systèmes numériques de vidéosurveillance, la capacité de stockage est un facteur particulièrement important, mais prêtant facilement à confusion.

  • Une résolution d'image nettement supérieure
  • Un plus grand nombre de caméras actives
  • Des périodes d'archivage plus longues
  • Une reconnaissance vidéo intelligente

Pour pouvoir profiter de telles capacités, il est indispensable de disposer d'une capacité de stockage conséquente, ce qui n'est pas le cas de certaines installations de vidéosurveillance. Dans un effort de réduction des coûts, certains systèmes de vidéosurveillance numériques sont équipés de disques durs de faible capacité et peu chers à l'achat pour répondre à leurs besoins en matière de stockage. A priori, cette approche semble constituer une option viable pour la réduction des coûts de stockage.

En général, dans les environnements informatiques classiques, la capacité du disque dur est uniquement considérée en termes quantitatifs, à savoir la quantité de données que le système de stockage peut contenir. Cependant, en ce qui concerne les solutions numériques de vidéosurveillance, la capacité du disque dur joue un rôle essentiel pour déterminer à la fois la quantité et la qualité des données stockées par le système.

Les flux vidéo continus (24h/24, 7j/7) sont la caractéristique principale des systèmes numériques de vidéosurveillance, c'est pourquoi, afin d'offrir des performances et une efficacité supérieures dans un environnement de sécurité donné, ces systèmes doivent disposer d'une capacité de stockage suffisante permettant de remplir trois fonctions vidéo fondamentales :

Quantité : nombre et durée des flux vidéo
Qualité : qualité d'image des flux vidéo, en termes de résolution (1280 x 1024 pixels, par exemple) et du nombre d'images par seconde.
Archivage : durée de stockage des flux vidéo

Équilibre des données vidéo
Une fois déterminé l'équilibre spécifique entre la quantité, la qualité et l'archivage des données vidéo d'un système de sécurité donné, il est facile d'évaluer la capacité de stockage requise pour un système numérique de vidéosurveillance. Reportez-vous simplement à l'un des tableaux répertoriant les capacités de stockage pour la vidéosurveillance. Choisissez ensuite la ligne du tableau qui contient la résolution et le nombre d'images par seconde de chaque flux vidéo continu, puis cherchez la période d'archivage approximative désirée (en jours) et la capacité du disque dur correspondante requise pour chaque flux.
Remarque : le tableau 1 tient compte d'une compression MPEG-4, alors que dans le tableau 2, la compression H.264 est prise en compte. Les résultats dépendent des formats de compression vidéo et des applications utilisées pour l'enregistrement des vidéos.

Tableau 1 : Matrice des capacités de stockage pour la vidéosurveillance (pour une compression MPEG-4)

Tableau 2 : Matrice des capacités de stockage pour la vidéosurveillance (pour une compression H.264)

Les tableaux montrent les variations importantes de capacité d'enregistrement du disque dur en prenant pour référence la résolution et le nombre d'images par seconde d'un flux vidéo continu.

Avec autant de systèmes de sécurité comportant des dizaines de caméras et des flux vidéo continus, la capacité de stockage nécessaire pour un système numérique de vidéosurveillance classique atteint facilement des centaines de gigaoctets. Les trois exemples suivants permettent de comparer les différents profils vidéo de ces environnements de sécurité (ainsi que de la capacité de stockage nécessaire).

Exemple A : augmentation de la durée d'archivage

Pour de nombreuses entreprises (commerces, restaurants, banques, etc.), les systèmes avec flux vidéo FMV continus haute résolution sont tout simplement trop puissants. Les solutions numériques de vidéosurveillance de ces environnements emploient généralement un petit nombre de caméras fixes dans le but d'enregistrer l'activité des clients. Elles utilisent donc une résolution inférieure et un nombre d'images par seconde moins important, tout en fournissant des détails vidéo suffisants pour les consulter ultérieurement si nécessaire.
Lorsque la qualité des flux vidéo continus d'un système numérique de vidéosurveillance peut être relativement faible, un disque dur dont la capacité est supérieure permet un archivage des données sur une plus longue période. Les périodes d'archivage peuvent être prolongées à moindre coût pour passer d'un nombre déterminé de jours à plusieurs mois, voire plusieurs années. En effet, un signal vidéo continu de 10 images par seconde et d'une résolution de 352 x 240 peut être enregistré pendant 1 064 jours sur un disque de 4 To, avec une compression MPEG-4, ou pendant 1 656 jours, avec une compression H.264 (voir les tableaux 1 et 2).

Exemple B : amélioration de la qualité

Les environnements requérant une sécurité plus stricte (écoles, bâtiments publics et aéroports, par exemple) utilisent des flux vidéo continus avec une résolution et un nombre d'images par seconde supérieurs pour mieux identifier les personnes et/ou les activités suspectes. L'utilisation combinée d'un plus grand nombre de caméras et d'une qualité vidéo supérieure de ces flux permet au personnel de sécurité une vision plus claire et détaillée des zones sous surveillance.
Logiquement, la résolution supérieure et le nombre plus élevé d'images par seconde des flux vidéo continus augmentent considérablement les besoins en capacité du système numérique de vidéosurveillance. Comme indiqué dans le tableau 1, un seul flux vidéo de 20 images par seconde et d'une résolution de 704 x 480 peut remplir un disque dur de 1 To en seulement 42 jours avec une compression MPEG-4. Le tableau 2 montre que la compression H.264 permet de passer ce délai à 66 jours, dans les mêmes conditions. Il faut également compter que ces systèmes numériques de vidéosurveillance utilisent généralement des dizaines de flux vidéo continus. Il est donc facile de comprendre que la capacité de stockage nécessaire est considérable.

Exemple C : vidéo intelligente

Conçue pour les environnements de surveillance de sécurité maximale, la vidéo intelligente tire parti des images très détaillées qu'offrent les flux vidéo continus FMV (30 images par seconde) haute résolution pour la reconnaissance visuelle des formes. L'utilisation la plus connue de cette technologie est la reconnaissance faciale employée par les logiciels intelligents qui analysent le visage des personnes enregistrées par les systèmes de surveillance, afin de comparer leurs traits avec ceux des suspects et criminels fichés. Lorsqu'elle trouve une correspondance, l'application informe automatiquement le personnel de sécurité pour une enquête approfondie.

Ces flux vidéo FMV continus haute résolution offrent une qualité d'image exceptionnelle, mais le prix en est élevé, car ils requièrent d'énormes capacités de stockage. Les tableaux montrent à quel point ces flux requièrent de l'espace. Avec une compression MPEG-4, un seul flux continu de 30 images par seconde et d'une résolution de 1280 x 1024 remplit un disque de 4 To en à peine 32 jours. Avec la compression H.264, ce délai passe à environ 56 jours.

Conclusion

Forts d'un mélange unique de détails visuels et de capacités de stockage, les systèmes numériques d'enregistrement vidéo ouvrent la voie à une nouvelle ère de surveillance efficace et flexible. Les disques durs conçus spécialement pour la surveillance sont les pierres angulaires de cette révolution, car ils permettent de stocker des quantités gigantesques de données vidéo à un coût par Go remarquablement faible. Grâce à ces disques durs, les systèmes numériques de vidéosurveillance peuvent sans difficulté satisfaire les besoins sans précédent en termes de qualité d'image et d'archivage étendu des environnements de sécurité modernes.

Tag :

Produits similaires
Disque dur Surveillance HDD 4 To
Seagate Surveillance HDD

Disque dur Surveillance HDD de 1, 2, 3 ou 4 To à petit prix

Pipeline HD - dynamique
Disque Seagate Video 3.5 HDD

Les disques Seagate Video HDD offrent un fonctionnement 24/24 h, 7/7 j pour le stockage sur magnétoscope numérique

Video 2.5 HDD
Disque Seagate Video 2.5 HDD

Fiable et silencieux, performances vidéo à faible consommation.

DONNÉES TECHNIQUES CONNEXES
Optimisation de la fiabilité et des performances des systèmes de vidéosurveillance

Le disque Surveillance HDD incarne l'avenir du stockage pour la vidéo numérique

En savoir plus
Stockage pour la vidéosurveillance numérique haute capacité : le réflexe économies d'échelle

Le disque Surveillance HDD incarne l'avenir du stockage pour la vidéo numérique

En savoir plus
RESSOURCES CONNEXES
Seagate est le leader mondial des disques durs destinés au cloud computing et au stockage.
La demande en périphériques de stockage dans un monde connecté de données

Les écosystèmes de données dans le cloud s'appuient sur des ressources de stockage numérique

En savoir plus