X

Informations techniques TCO de la technologie d'autochiffrement de Seagate®

La sécurité des données est aujourd'hui un problème crucial pour les décisionnaires du domaine informatique. Plus encore depuis que des ressources critiques sont confiées au cloud, les dirigeants exigeant l'assurance que leurs données seront protégées. Pour les opérateurs de centres de données, une sécurité négligée peut alourdir considérablement le coût total de possession (TCO), sous la forme d'amendes et d'annulations de la part des clients.

Les périphériques de stockage actuellement en fonctionnement détiennent des quantités colossales d'informations sensibles. D'après les estimations, 50 000 disques quittent chaque jour les centres de données. Le Department of Revenue de Caroline du Sud, par exemple, a récemment fait les frais du risque de stocker d'importants volumes de données lorsqu'il a subi une violation de données compromettant 3,6 millions d'informations personnelles. Comme l'a expliqué USAToday, cela comprend des informations sur les déclarations d'impôts de 650 000 entreprises et, quand bien même les pirates utiliseraient seulement 1 % de ces données, cela représenterait déjà 338 millions de dollars de perte. Cet exemple est sans doute extrême et toutes les violations de données ne sont heureusement pas aussi catastrophiques. Toutefois, le risque est bien réel pour les opérateurs de centres de données, car leur matériel stocke une charge numérique toujours croissante.

Obstacles au chiffrement
Il existe deux obstacles importants à la mise en place du chiffrement complet des disques dans les entreprises. Comme l'explique Paul Mah, le rédacteur en chef de FierceCIO, le chiffrement peut être à la fois coûteux et difficile à implémenter. La disponibilité limitée et le temps nécessaire au déploiement de la plupart des solutions logicielles en font des candidates peu appropriées pour un chiffrement d'entreprise.

Par ailleurs, un autre facteur augmente le degré de difficulté de la protection des données. En effet, beaucoup de solutions logicielles s'intègrent difficilement aux logiciels existants, ce qui génère un chiffrement ou un déchiffrement incomplet de certains fichiers.

Malgré les difficultés et les dépenses liées au chiffrement, les entreprises qui n'implémentent pas ce type de solution courent un risque considérable. Comme le note Paul Mah, il suffit d'un seul ordinateur portable perdu pour compromettre des milliers de données. À l'échelle du centre de données et donc du volume d'informations qui y est stocké, le risque d'une violation de données est beaucoup trop dangereux pour être ignoré.

Les entreprises ont besoin d'une meilleure protection des données
L'absence d'un système de sécurité des données peut se justifier par plusieurs raisons. L'écosystème technologique est aujourd'hui complexe, et déployer des solutions de sécurité efficaces peut être fastidieux et financièrement difficile sans les outils adaptés. Souvent, il s'agit seulement d'une absence de politiques claires en matière de sécurité des informations, plus particulièrement quelles données protéger et comment.

La technologie d'autochiffrement de Seagate est conçue pour rationaliser le processus afin que la plupart des difficultés opérationnelles soient écartées. Il est toutefois important de noter que, pour être complet, un système de protection des données doit comprendre plusieurs technologies. L'autochiffrement permet aux entreprises de protéger efficacement leurs données au repos, mais ne peut pas remplacer complètement les autres solutions de chiffrement. Par exemple, un pirate exploitant un serveur qui accède à un disque non verrouillé pourra consulter les données stockées. Pour se protéger contre ce type de menace, les responsables des périphériques ont en général recours au chiffrement du système de fichiers, mais les solutions logicielles ne sont pas envisageables pour les volumes plus importants, car elles augmentent la charge qui pèse sur le processeur du système. Cela signifie qu'il faut déterminer les données qui doivent être chiffrées en priorité et se concentrer sur les plus grandes menaces.

Comme on peut l'imaginer, cela laisse une grande quantité d'informations vulnérables dès lors qu'un périphérique de stockage quitte le contrôle de l'opérateur. L'autochiffrement s'appuie sur le disque lui-même pour réaliser le chiffrement complet. Ainsi, la sécurité est garantie sans que cela n'entrave les performances, comme c'est souvent le cas avec la technologie logicielle. Il n'est également plus nécessaire de donner la priorité à certaines données, ce qui réduit le TCO tout en augmentant l'efficacité de l'opérateur et de la technologie elle-même.

Tag :

Produits similaires
Laptop Ultrathin HDD
Disque Seagate Laptop Ultrathin HDD

Disque dur haute capacité plus mince et plus léger pour les applications des ordinateurs portables les plus fins.

1200 SSD
Seagate 1200 SSD

Virtualisation des serveurs, traitement des transactions en ligne, calcul ultraperformant et applications d'analyse des données lourdes.

Enterprise Capacity 3.5 HDD
Seagate Enterprise Capacity 3.5 HDD

Serveur de fichiers et systèmes de stockage JBOD/RAID. Modèles avec autochiffrement, ISE et autochiffrement FIPS.

ARTICLES PRATIQUES CONNEXES
Seagate est le leader mondial des disques durs destinés au cloud computing et au stockage.
La demande en périphériques de stockage dans un monde connecté de données

Les écosystèmes de données dans le cloud s'appuient sur des ressources de stockage numérique

En savoir plus